Patsy Van Roost, la Fée du Mile End, présente quelques-uns de ses projets, qui sèment la magie dans son quartier de Montréal. À force d'amour et d'empathie, elle permet aux voisins de se raconter et de se rencontrer.

Rassembler son quartier par amour

Le Théâtre Rialto radiait d’amour le 25 septembre dernier, lors de la conférence de CreativeMornings/Montréal. L’équipe de programmation n’aurait pas pu choisir une meilleure conférencière que Patsy Van Roost pour parler d’empathie, le thème du mois. En effet, grâce à ses histoires touchantes et à son désir infatigable de rassembler les gens de son quartier, Patsy Van Roost a facilement conquis les 500 personnes venues l’entendre.

Patsy Van Roost, que plusieurs ont affectueusement nommée la Fée du Mile-End, est à l’origine de nombreux projets aux allures anodines, mais qui ont profondément changé la fibre sociale de son quartier. En 2013, par exemple, c’est elle qui a recueilli plus de 400 témoignages de faits vécus sur le Plateau-Mont-Royal pour les afficher par la suite sur le lieu où ils ont été vécus. Lors de cette installation artistique urbaine, il y avait même une affiche sur le Théâtre Rialto où une femme avouait avoir rencontré son mari dans ce lieu mythique, à l’époque où elle vendait du pop-corn et lui s’occupait des projections.

C’est aussi elle qui a fait des graffitis sur le sol invitant les gens à écrire les raisons pour lesquelles ils aimaient leur mère pendant la journée de la fête des Mères. Lorsque Patsy a expliqué l’initiative lors de la conférence, une femme s’est levée pour expliquer la voix tremblante d’émotion que sa fille de quatre ans était restée plus de deux heures à écrire les raisons pour lesquelles elle aimait sa mère. Il n’en fallait pas plus pour que plusieurs membres de l’auditoire en aient les larmes aux yeux.

Pour arriver à toucher les gens avec des initiatives aussi simples, Patsy Van Roost explique qu’il faut simplement se mettre dans la peau de l’autre, la définition même de l’empathie. En tant que mère, elle sait comment cela fait plaisir d’avoir des compliments de ses enfants, c’est pourquoi elle voulait partager le bonheur. Et ainsi, avec son souci débordant du bien commun, la fée du Mile-End a réussi à envoûter l’auditoire et à l’inciter à vouloir en faire plus pour leur quartier.

Rédaction: Mathieu Mireault

About the speaker

Patsy est arrivée dans le Mile End en 1989. C'est ici que son fils est né et qu'elle a commencé à explorer son quartier afin de créer des expériences infiltrantes, participatives et rassembleuses qui encouragent les gens à se rencontrer et à se raconter. Depuis 2013, L’amour dans le Mile EndLa mer, Ici un souvenir, Là où l'amour coule et Écrire une fleur ont déclenché des rencontres inusitées et créé des liens entre voisins et passants à travers des “dispositifs-signalétique” sérigraphiés, cousus, imprimés au pochoir, étampés, attachés aux clôtures, enroulés autour des arbres, imprimés sur les trottoirs et collés sur les murs. Patsy est devenue La fée du Mile End.

Favorite quotes from this talk

No quotes yet. Sign in to tag a quote!

Photos from this talk See all

navigateleft navigateright

    *Crickets* Sign in to add a comment.