Everything you do has the power to create its own ripple effect. Like an object breaking the water’s surface, our actions can cause a series of ever-expanding waves of impact stretching far beyond our individual reach.Whether we theorize it with dominos, snowballs, or butterflies – it’s about momentum, and as momentum builds, even the smallest actions can end up having a profound impact.One voice can inspire a movement, a single act of kindness can save a life. No matter how minuscule it may seem in the moment, what you do matters.This month, we invite you to pay attention to your personal ripple effect. To examine how your impact expands beyond your inner circle and find ways to pay positivity forward. If you’re feeling brave, this month can be a time to explore the depths of your world. Dare to plunge below the surface and invite deeper connection in.Our Tel Aviv chapter chose this month’s exploration of Ripple and Masha Manapov illustrated it.

Technologist, author, and designer John Maeda explains, “A divergent thinker takes an idea and expands it. They look for new ways to connect it with other diverse things […] I’m in favor of a synthesis to connect the convergent and divergent.”As creators, builders, and thinkers, how can we get better at solving complex problems? A promising starting point is for us to be in the same spaces with those we’ve traditionally deemed different.Moments of divergence can create beautiful futures when we are willing to leave space for change. Take a step back to reflect on what winds of change you want to welcome into your life today.Our Valencia chapter chose this month’s exploration of Divergent and Núria Tamarit illustrated it. It is presented Globally by Basecamp and HEY

Une promesse, c'est faire quelque chose “parce que j'ai dit que je le ferais”. Les promesses peuvent prendre toutes les nuances, toutes les profondeurs et toutes les formes : rendez-vous, actes de gentillesse, création et abandon d'habitudes, accords et résolutions. Grâce à l'imprévisibilité de la vie, nous les faisons et les rompons tout le temps.

Mais quelle est la valeur et l'impact d'être des individus de notre parole ?

Dans la culture albanaise, le mot “Besa” signifie un code d'honneur et de fidélité. Il dépasse le sens de la simple tenue d'une promesse, devenant ainsi mythifié dans sa divinité comme un serment solennel.

“Les promesses qui sont faites et tenues sont des échanges de pouvoir”.

Nous vous invitons à faire et à tenir une promesse à vous-même et une promesse aux autres cette année. Lorsqu'elles sont appliquées pour avoir un impact positif, même les plus petites promesses tenues peuvent créer des vagues de changement significatives.

Notre chapitre de CreativeMornings Tirana a choisi ce mois-ci d'explorer le thème de la promesse et Jolin Matraku l’a illustré.

Appréciez les êtres vivants.
Communiquez avec la nature.
Faites entrer le plein air.

Inventée dans les années 1960 par Erich Fromm, la «biophilie» fait référence à une belle idée: qu'il s'agisse d'un humain, d'un animal, d'une plante ou à l'état sauvage, les humains ont un désir et un instinct inné de vouloir se connecter avec la nature et d'autres systèmes vivants .

Le bourdonnement croissant des quartiers et des villes animés, la circulation dense et la lecture superficielle sur nos appareils peuvent engourdir nos sens naturels. Cependant, même dans les environnements les plus urbains, nous exprimons notre biophilie en plaçant une plante nouvellement en pot dans le coin ou en permettant à la verdure de pousser de manière organique sur les murs de béton.

Chaque jour, nous avons la possibilité de devenir des intendants et des protecteurs implacables de nos milieux de vie, et pas seulement des amoureux et des bénéficiaires de tout cela. Ensemble, nous existons. La conférencière de CreativeMornings, Missy Singer DuMars, a déclaré avec justesse: «La nature qui nous entoure est la nature en nous.

Notre section de Düsseldorf a choisi l'exploration de la biophilie de ce mois-ci, Lara Paulussen a illustré le thème et notre nouveau partenaire mondial Skillshare présente le thème à l'échelle mondiale!

image

Lorsque nous adoptons des idées radicales pour un changement positif, nous devons être prêt à reconstruire ce que nous voyons et à agir autrement. De meilleures portes et les réalités ne peuvent s'ouvrir que lorsque nous commençons collectivement à bouger différemment.

“Dans l'espace des “idées”, c'est ici que nous pouvons changer radicalement les systèmes », explique l'artiste et organisatrice culturelle Favianna Rodriguez. "Des questions comme : comment repenser complètement notre société?”

Être radical peut aussi être aussi simple que d'exercer un nouveau niveau de
hospitalité et générosité. Entrepreneur et activiste Tanya Torp partage : C'est radical lorsque vous laissez les autres diriger et que vous obtenez hors du chemin.

Je définis l'hospitalité radicale comme “transformationnelle connexions grâce à la bienvenue.” Ce mois-ci, nous vous encourageons à calmer votre esprit et à réfléchir quelques domaines dans lesquels vous êtes prêt à faire bouger les choses. Ensemble, allons créer des pièces plus radicalement profondes, aimables et accueillantes.

Notre section de San Diego a choisi l’exploration de Radical de ce mois-ci, et Maheswari Janarthanan a illustré le thème. Puis, Mailchimp présente le thème globalement grâce à nos infolettres.

Le thème d'octobre est #CMtransit.

«Comment pouvons-nous faire de la place pour de nouvelles idées et une énergie créative tout en restant en place?» Alors que les voitures, les trains, les bateaux, les avions et nos nombreux modes de transport nous transportent là où nous devons aller - prendre conscience de nos mondes intérieurs et s'imprégner des détails qui nous entourent peut souvent être le meilleur moyen de se renouveler. Votre recherche peut vous conduire à de longues promenades dans la nature, à cuisiner sur vos chansons préférées, à regarder le ciel ou à vous perdre dans un processus immersif. Trouver votre calme et fill your cup en premier vous aidera à devenir une version plus complète de vous-même - non seulement pour vous, mais aussi pour ceux qui pourraient avoir besoin de vous. Faites une liste des activités vers lesquelles vous pouvez vous tourner lorsque vous devez vous rendre du point A au point B. Laissez-la dans un endroit où vous pourrez facilement y accéder et retournez-y lorsque les choses se compliquent. Notre chapitre de Cleveland a choisi l’exploration de Transit de ce mois-ci et Aleea Rae a illustré le thème.

Le thème de septembre est Spectrum

Une bande de couleurs, des définitions en expansion, un large éventail d'identités - nous vivons tous dans de multiples spectres, se heurtant et se croisant. Tout comme la diversité de nos aliments, nos styles de musique et les compétences que nous exerçons, nos besoins sont distincts et il n'y a pas de solution universelle.

Comprendre et défendre d'autres réalités normalise en disant: Ce que je ressens, ressens et remarque n'est peut-être pas ce que vous savez être vrai. «Concevoir pour le spectre et non pour la moyenne», a déclaré Michael Kaufmann dans son discours CreativeMornings. «Comment pouvons-nous aller au-delà de l'hospitalité courtoise vers une inclusivité courageuse?» En tant qu'individus engagés à vivre habilement, nous pouvons peindre des possibilités rafraîchissantes qui ne sont pas seulement pour nous-mêmes mais aussi pour les autres. Assemblez vos outils: écoutez, regardez à l'intérieur, embrassez l'étrange, prenez le prisme et retournez-le sur sa tête - vous trouverez probablement un mélange époustouflant d'opportunités pour faire une différence.

Notre chapitre de Las Vegas a choisi l’exploration de Spectrum de ce mois-ci et Landry Randriamandroso a illustré le thème.

| THÈME DU MOIS |

Le stress, dans sa forme la plus élémentaire, est une réponse.La sensation de stress peut souvent se manifester par une tension palpable qui coule à travers votre corps. Le stress peut s'insinuer dans les coins de vos pensées et décisions - désireux de brouiller votre clarté et de vous priver de pouvoir.

Comme le dit un dicton populaire : «Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre pouvoir de choisir notre réponse. Dans notre réponse réside notre croissance et notre liberté. »

Que pouvez-vous faire lorsque le stress se manifeste lui-même dans votre corps, votre esprit ?Créez vos propres mantras, prenez l'air, méditez, écrivez, jouez de la musique, dormez, ou restez immobile. Éloignez-vous des habitudes qui ajoutent du stress à votre vie. Soyez plus familier avec la sensation de calme, de sorte qu'en cas de stress, vous puissiez vous guider doucement vers elle. 

Notre section de Varsovie a choisi l'exploration de ce mois-ci sur Stress et Shanee Benjamin a illustré le thème. 

SAVE THE DATE ! On se voit vendredi le 28 août !En attendant, suis-nous ici et sur notre infolettre mtlcm.co/news.

#MTLCM #creativemornings 

 À tout bientôt !

L'équipe de Créative Mornings Montréal

July’s theme is #CMunderdog. 

It was chosen by our Edinburgh chapter, illustrated by Astrid Jaekel, and is presented by Mailchimp.

An underdog questions and expands what’s considered possible. When others expect them to lose, underdogs must lean on their self-trust and hard won experiences to envision and fiercely assert new realities. They do not dwell on what’s expected of them, but instead focus on what’s not expected of them.

In a letter to his nephew, James Baldwin writes,

“You were not expected to aspire to excellence. You were expected to make peace with mediocrity […] Take no one’s word for anything, including mine, but trust your experience. Know whence you came. If you know whence you came, there is really no limit to where you can go.”

Whether you’re an underdog yourself or you know someone who is, you can help raise the bar. Recognize that every day is an opportunity to participate in life-affirming problem solving and to, and that every moment is an opportunity to engage creatively with your sense of what is possible. Call in and deploy your experience, your intuition, and your voice. 

The arena of change is calling.

Black Lives Matter.

To the Black members of our global community: We see you. We hear you. We stand with you. We recognize the pain and trauma that recent events — the murders of George Floyd, Breonna Taylor, Ahmaud Arbery — are causing, and that this pain and trauma has systemically been inflicted upon Black communities for generations.

We are heartbroken and angry by the treatment of Black people and People of Color in America and around the globe. We will make it clear with our actions moving forward that there is no grey area when it comes to racism, violence, and injustice — and we will not tolerate it.

To the activists in our community, who have long been working to address equity, speaking out about racism, and helping all of us to understand and act in a way that brings justice: We recognize that this acknowledgement is long overdue.

Everyone is welcome.
As a global, American-based organization, we own that there is power in our platform and that we have work to do. We realize that saying “everyone is welcome” in our manifesto is not the same as intentionally designing an inclusive space that is welcoming for all people. We want to do better.

We are working on a plan as an organization and as a team to engage in the work it takes to exist as an anti-racist organization, and furthering the work that our community is already doing. Our commitment is not just for this moment, but for the long term and as an ongoing practice.

We admit upfront that we do not have all the answers and might get things wrong in the process. We admit that we do not know the best way to embark on this journey and are learning. Most of all, we admit and see that we have been silent for too long and that it is time for us to step up, and do the work as an organization to appropriately scaffold a global community that is at its core, anti-racist.

A creative life requires bravery and action, honesty and hard work.
To our non-Black members new to anti-racism, we urge each of us to relearn our shared history. It is okay to be honest about not knowing. We recognize that becoming anti-racist is an ongoing process of acknowledging, educating, un-learning, examining, uprooting, and speaking up.

Here are some questions that we are currently asking ourselves:

  • What biases and blindspots, implicitly and explicitly, do we have as an organization and as individuals?
  • How can we learn (and unlearn) in a way that supports real, sustained change?
  • How will we use our platform to be more inclusive and intersectional when we share the work of creators not just in this moment, but year round?
  • What does it look like to show up with humility?
  • Are we willing to engage and to make mistakes?

Let us open up the dialogue to educate each other, accept gaps in our lived experiences, and press through the discomfort that often accompanies growth. Engaging in the hard conversations is where critical change can be made.

We are here to support you.
We will continue to further amplify the voices and projects of Black business owners, creators, writers, directors, activists, and others in our community. For our first step, we have compiled and shared a list of informative resources, tools, and platforms that we have found helpful in beginning this journey.

We stand with our Black community and Black creatives in the fight against racism and violence, and we urge us all to do the same.

— The CreativeMornings HQ Team.

more