Forts de leur victoire contre trois minicentrales hydroélectriques, les habitants de la Vallée de la Batiscan ont créé un convivum Slow Food pour transformer leur mouvement d'opposition en outil de développement agrotouristique durable et collectif.

À propos de Slow Food Vallée de la Batiscan*

Slow Food Vallée de la Batiscan est un organisme favorisant la démocratie participative, à caractère ouvert et non élitiste, composé de citoyens qui se sont donné des orientations qui correspondent à leur vision de développement :

• Mobiliser les ressources et les forces vives du milieu

• Léguer un héritage pour le développement de la Vallée de la Batiscan, de ses citoyennes et citoyens, et de la région par la protection de sa rivière

• Augmenter la visibilité et le rayonnement de la Vallée de la Batiscan au plan international en créant un convivium Vallée de la Batiscan membre du mouvement international Slow Food • Renforcer le sentiment de fierté de la population québécoise à l’égard du milieu rural

• Susciter et respecter l’apport et la participation de tous et de toutes en facilitant l’accès à la propriété, l’échange des nouvelles connaissances et la valorisation des anciennes

• Réaliser les événements et activités dans le cadre d’une gestion saine, efficace et transparente

*source : slowfoodvalleebatiscan.ca

About the speaker

Après une carrière au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, la retraite de Johane Germain prend une tournure inattendue lorsqu’elle apprend dans les médias qu’on projette de construire trois minicentrales hydroélectriques sur la rivière Batiscan, dans son coin de pays.

À force de sensibilisation et de mobilisation, la communicatrice de formation parvient, avec une poignée de citoyens, à briser l’isolement des riverains et à empêcher la construction des centrales.

De cette opposition à une menace extérieure naît un projet collectif porteur; elle fonde en 2005 le convivium Slow Food Vallée de la Batiscan qui a pour objectif de créer une zone écogastronomique faisant de la Vallée de la Batiscan, un laboratoire rural spécialisé en écodéveloppement.

Les actions du convivium s’inscrivent toutes dans un esprit de collaboration et visent à créer de la richesse dans le respect de l’environnement naturel, physique, économique et social.

Depuis 10 ans, Johane Germain et Slow Food Vallée de la Batiscan, ont permis de tisser d’innombrables liens avec les gens de ce milieu rural.

Et comme elle se plaît à le répéter; « Quand qu’on commence à faire des liens, on ne peut plus s’arrêter. »

Favorite quotes from this talk

No quotes yet. Sign in to tag a quote!

Photos from this talk See all

navigateleft navigateright

    *Crickets* Sign in to add a comment.