Denis Roy

November 30, 8:00am - 9:30am EST. Hosted at Musée POP

part of a series on Restart


About the speaker

Quasi diplômé en art et technologie des médias, Denis Roy oeuvre dans le domaine des coms et des technos depuis près de (ouf!) 40 ans. Après avoir travaillé comme créatif en agence à Montréal, la naissance de l'infographie l’incite à créer Egzakt, en 1987; un des premiers ateliers de design graphiques “full” numériques au Canada.

Au début de la présente décennie, l'entreprise est parmi les 20 plus importantes agences au Québec et compte près de 40 employés. Bien plus qu'une simple boîte de stratégie-création, Egzakt devient, au fil des ans, un acteur incontournable du paysage socioéconomique régional et participe activement au développement de Trois-Rivières.

Denis a toujours vu son (ses) métier et son organisation comme des outils d'impact positif pour la communauté. C'est pourquoi il multiplie les engagements (c.a. + comités) et les partenariats; principalement avec les milieux économiques, culturels et communautaires. Au nombre de ceux-ci on compte les Chambres de commerce (jeune et moins jeune), l'A2C (association des agences de communications créatives), la Société canadienne du cancer, l'Alliance numérique, le Mouvement KINO, la SODEC, la Fondation OLO et MOSAIC (le pôle de créativité et d'innovation de HEC Montréal).

C'est par ses allumés amis rencontrés à MOSAIC qu'il fait la découverte de CreativeMornings en mai 2013. Étape déterminante qui mène à la création, avec une équipe d'enfer, du chapitre trifluvien il y a 3 ans et demi et dont il sera l'hôte jusqu'au mois passé.

En février 2016, à l'aube de sa 30e année de fondation, Egzakt mettait fin à ses activités et une nouvelle vie commençait pour celui qui est devenu, 21 mois plus tard, le plus jeune vieux conseiller municipal de la Ville de Trois-Rivières.

Il consacre le plus clair de son temps (et plus) à sa fonction d'élu tout en conservant une pratique de consultation en stratégie de marques et en création.

Additional details

Se déconnecter. Faire cesser le bruit dans sa tête. Se donner de l'espace pour tout repenser. Lâcher prise. Repartir à neuf.

Repartir, c'est essentiel. C'est une façon d’assimiler les expériences et de prendre conscience de soi. C'est une façon de profiter de la vie. De la cultiver. Repartir, c'est rafraîchissant et ça donne plus d'intention et d'élan à nos efforts créatifs.

Le 30 novembre, Denis Roy va venir nous parler de l'obligation de rebondir… ou pas.