Nicole Poirier – Carpe Diem

Hosted at Hall de l'Amphithéâtre COGECO

part of a series on Moments


About the speaker

Nicole Poirier est directrice et fondatrice de Carpe Diem – Centre de ressources Alzheimer. Elle a terminé des études en psychologie et en gérontologie à l’Université du Québec à Trois- Rivières et possède une maîtrise en administration publique de l’École nationale d’administration publique (ENAP). Elle a participé à la création de la Société Alzheimer de la Mauricie (1985) et a également été présidente de la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer (1993-1996). Membre du comité d’experts chargé de développer un plan d’action Québécois sur la maladie d’Alzheimer, elle a aussi fait partie des équipes ministérielles d’appréciation de la qualité en CHSLD et a participé à plusieurs commissions parlementaires et consultations publiques (commissaire aux plaintes, Mourir dans la dignité, proches aidants, ressources non institutionnelles). Elle a collaboré avec l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) dans le cadre d’un projet de formation aux gestionnaires sur le virage « milieu de vie ». Enfin, elle a siégé à différents conseils d’administration d’établissements de santé et de services sociaux et d’enseignement, dont celui de l’hôpital Ste-Marie, de la Régie Régionale Mauricie, l’Agence de santé et des services sociaux Mauricie Bois-Francs et de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Depuis 1999, elle est conférencière, consultante et formatrice en France, en Belgique, en Suisse et dans les Antilles. Elle est vice-présidente de l’association française AMA Diem et a participé au projet expérimental Les Maisons de Crolles, près de Grenoble. Parmi les reconnaissances remises par la communauté, mentionnons la « Personnalité de la semaine » dans le journal La Presse, la « Personnalité de l’année » de la Chambre de commerce de Trois-Rivières, le « Pythagore » de l’UQTR, le « diplôme honorifique » du CÉGEP de Trois-Rivières et la mention « Grande Dame » du Collège Marie-de-l’Incarnation. Elle a également reçu la médaille d’honneur de l’Assemblée nationale en 2010, et le prix Robert-Sauvé en 2015 remis par la commission des services juridiques pour la promotion des droits des personnes démunies.

Additional details

Situé à Trois-Rivières (Québec) et fondé en 1985, Carpe Diem - Centre de ressources Alzheimer est un organisme communautaire sans but lucratif qui recherche, expérimente et propose des solutions nouvelles dans le domaine de l’accompagnement à domicile et de l’hébergement.

site web : alzheimercarpediem.com

En 1995, soutenue par la communauté et les familles, la Maison Carpe Diem a vu le jour après 10 ans de recherches, d’études et de démarches auprès des instances gouvernementales.

En 2004, une étude descriptive et comparative, demandée par le gouvernement du Québec, a démontré les impacts positifs de cette approche sur la qualité de vie des personnes hébergées et de leurs proches, sur l’autonomie des personnes touchées, sur la diminution de la consommation de psychotropes (antipsychotiques, neuroleptiques, antidépresseurs et d’anxiolytiques) ainsi que sur la motivation du personnel. En 2005, le soutien du Ministère de la Santé et des Services sociaux, ainsi que celui de l’Agence de Santé et de Services sociaux de la Mauricie – Centre du Québec, a permis de consolider les bases financières du volet hébergement et de soutenir le développement du volet « exportation de l’approche Carpe Diem à domicile ».

En septembre 2006, l’approche Carpe Diem a fait l’objet d’un documentaire français « Alzheimer, jusqu’au bout la vie » réalisé par Laurence Serfaty et diffusé sur les ondes de la chaîne nationale France 2 et sur la chaîne Télé-Québec. Ce documentaire démontre l’impact positif de la philosophie Carpe Diem pour les résidents et leurs familles.

En 2011, Carpe Diem – Centre de ressources Alzheimer obtient le soutien du Ministère de la Famille et des Aînés pour la réalisation de courts métrages portant sur l’approche Carpe Diem, ses fondements et son application. (Carpe Diem : un regard, une approche, un combat (2013), réalisés par Carolane St-Pierre).

En 2013, des chercheurs de l’Université de Montréal réalisent une recherche ayant pour objectif de « décrire et d’analyser les pratiques novatrices de la Maison Carpe Diem et les initiatives prises afin de transférer dans d’autres ressources du secteur public ».

Carpe Diem participe aux travaux d’experts, aux commissions parlementaires et aux discussions sur les questions d’éthique et d’actualité.

L’approche Carpe Diem propose une alternative à la conception traditionnelle de l’accompagnement des personnes âgées et particulièrement celles qui vivent avec la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée.

Pour répondre à sa mission, l’organisme a développé avec les années de nombreux services et la Maison Carpe Diem en est devenue la pierre angulaire: hébergement, chambre de répit, accompagnement à domicile, soutien à la famille, consultations individuelles, accueil de jour, groupes d’entraide, formation, stages, défense des droits, prévention et promotion.

Elle est devenue une référence au Québec et en Europe, particulièrement en France, en Suisse et en Belgique. Son expertise se situe autant à domicile qu’en milieu d’hébergement et elle s’applique aux domaines de la sélection, de la formation et du soutien au personnel; de la philosophie d’accompagnement et de la philosophie de gestion; de l’accompagnement et du soutien aux familles et aux proches, et de l’accueil de stagiaires et de bénévoles. À titre d’exemple, au cours des trois dernières années, l’équipe de Carpe Diem a fait plus de 150 interventions en Europe (consultations, formations, colloques et conférences).

Depuis 2010, en partenariat avec l’association AMA Diem en France, Carpe Diem participe à la création du projet expérimental Les Maisons de Crolles, qui accueillent des personnes jeunes qui vivent avec la maladie d’Alzheimer. Ce partenariat a fait l’objet d’un soutien de la coopération franco-québécoise du MSSS et du Consulat de France.

En 2015, Carpe Diem a organisé et présenté le colloque franco-québécois « Alzheimer : pourquoi et comment accompagner » auquel ont assisté plus de 400 personnes.

Carpe Diem – Centre de ressources Alzheimer poursuit le développement de son approche sur le plan scientifique par des collaborations avec les maisons d’enseignement de niveau collégial et universitaire et des chercheurs français en neurosciences. Carpe Diem devient ainsi un milieu d’apprentissage pour des étudiants stagiaires et pour les professionnels du Québec et de l’extérieur.