Mondialisation, santé, identité québécoise. Au cours de sa carrière, la documentariste Carole Poliquin a toujours su faire jouer les cordes sensibles des grands enjeux de notre époque.

About the speaker

Carole Poliquin étudie d'abord l'interprétation au Conservatoire d'art dramatique de Québec. De 1974 à 1980, entre deux coups d’état militaires, elle vit en Turquie où, avec son complice des premières heures, Isaac Isitan, elle prend goût au cinéma documentaire. De retour au Canada, ils fondent leur maison de production, Les productions ISCA, déterminés à dénoncer les injustices sociales et à montrer qu'un autre monde est possible.

Depuis, elle a réalisé et produit plusieurs documentaires sur des enjeux cruciaux tels la mondialisation, l’impact des marchés financiers sur la démocratie, la main-mise des multinationales sur le vivant, les transformations du monde du travail, l’environnement. Dans son dernier film, elle s’est intéressée à l’héritage autochtone dans la culture québécoise. Ses oeuvres ont été primées au Québec et à l’étranger.

L'Empreinte (avec Yvan Dubuc), 86 min., 2014 Homo toxicus, 88 min., 2007 Le bien commun: l'assaut final, 63 min., 2002 L’emploi du temps, 57 min., 2000 Turbulences, 58 min., 1997 L'âge de la performance, 53 min., 1994 Le dernier enfant, 52 min., 1990 Les garderies qu'on veut, (avec Isaac Isitan) 28 min., 1984 Dites-moi monsieur Jacquard, série pour enfants (26 x 5 min.) 1994

Bandes-annonces visibles sur www.lesproductionsisca.ca

Favorite quotes from this talk

No quotes yet. Sign in to tag a quote!

Photos from this talk See all

navigateleft navigateright

    *Crickets* Sign in to add a comment.