Félix Marzell de DIX au Carré, conférencier de février 2018 (#CMcuriosity)

Collabo Portraits de Montréal x #MTLCM

« On vit quand même sur une planète où c’est dur de créer des relations, de communiquer, de comprendre ce qu’on fait ici. Mais je trouve que dans le son, il y a comme une simplicité, un dialogue naturel et facile, qui fait qu’on n’a pas à se cacher pour exprimer une émotion. Pour moi, c’est une corde sensible la musique ; l’univers sonore me passionne. Et créer des objets qui transmettent ce langage, c’est ce que j’aime. Alors j’ai commencé mon parcours en créant des violons. Oui il y avait l’amour de la musique, mais dans ma tête c’était aussi l’objet le plus difficile à faire sur Terre. Et si je réussissais à fabriquer un violon, je serais capable de fabriquer à peu près n’importe quoi ! Aujourd’hui avec des designers, des ingénieurs, des artistes et toutes sortes de monde, on créé des choses un peu déjantées. J’aime ça comme gifler un peu les gens dans la rue, à travers une banane géante ou des sapins musicaux. Créer une sorte de quête à l’intérieur d’un objet sonore. Et dans ces dernières années, je suis arrivé à un point où j’ai envie que l’objet raconte quelque chose. »